Bourg-en-Bresse

Vous êtes dans : Accueil > Toute l'actualité > Brou : une restauration trois étoiles

Brou : une restauration trois étoiles

Une restauratrice en plein travail sur le tombeau de Philibert le beau © Ville de bourg

Les pièces maîtresses de l'église de Brou que sont les tombeaux de Marguerite d'Autriche, Philibert le Beau et de Marguerite de Bourbon sont en cours de restauration jusqu'à la fin du mois d'octobre.

L'effet est saisissant. En plein chœur de l'église de Brou, le tombeau de Philibert le Beau est cours de restauration. Une partie est achevée, l'autre, bien plus sombre, attend de passer dans les mains des  quatre restauratrices qui s'activent ici depuis des mois. Mais, comme l'atteste le tombeau de Marguerite d'Autriche qui a été le premier a bénéficier de cette restauration, la patine des effets du temps est  toujours là. Ces pièces du patrimoine ne sont pas flambant neuves, elles ont cinq siècles et il ne se s'agit pas d'essayer de cacher cet âge vénérable.
C'est là tout l'art des professionnelles qui interviennent avec autant de précision que de savoir faire. Vapeur d'eau et bâtonnets de coton, voilà leurs principaux outils qui ne seraient rien sans
une connaissance parfaite des techniques de sculpture et des matériaux utilisés au 16ème siècle par les maîtres artisans à qui Marguerite d'Autriche avait confié la mission délicate de réaliser la dernière demeure de sa belle-mère, de son époux et d'elle-même.
Cette entreprise de restauration, qui devrait s'achever à la fin du mois d'octobre, est une des étapes clés des travaux entrepris cette année sur l'ensemble du monastère royal. la reprise des bas côtés sud  est achevée, les appartements de Marguerite et la salle des états sont désormais ouverts au public et accessibles à tous avec l'arrivée d'un ascenseur et d'éléments de visite interactifs et numériques.
La suite ? Les tombeaux devraient retrouver des protections pour éviter que le public ne les dégrade, l'évocation du maître autel, la mise en situation des statues et la remise en lumière du chœur.

Un financement également participatif

Le coût de la restauration des trois tombeaux s'élève à environ 150 000 euros. Si le Centre des Monuments Nationaux (CMN) prend en charge une grande partie de cette restauration, il fait également appel au financement participatif comme c'est le cas depuis plusieurs années. Le succès étant au rendez-vous, le CMN a même lancé sa propre plateforme qui lui permet de récolter des fonds dédiés : Ma pierre à l'édifice. Récompensé par le titre de "Monument préféré des Français", le monastère royal de Brou se révèle encore comme un des "chouchous" des amoureux du patrimoine avec une moyenne de dons supérieure à celle des autres monuments de la plateforme.
Accédez à la page consacrée Brou du site "Ma pierre à l'édifice"

Partager cette page sur

Ajouter à facebook. Ajouter à twitter. Ajouter à newsvine. Ajouter à netvibes. Ajouter à myspace. Ajouter à delicious. Ajouter à digg. Ajouter à yahoo. Ajouter à google. Ajouter à technorati. Ajouter à viadeo. Ajouter à live. Ajouter à wikio. Plus de liens

Coordonnées

Mairie de Bourg-en-Bresse
Place de l'Hôtel de Ville - BP 90419
01012 Bourg-en-Bresse Cédex - France
Télécharger la carte de visite (.vcf)
Téléphone : (+33) 4 74 45 71 99

Horaires
Formulaire de contact